header.jpg
Home
Communiqué de Presse VKII - Projet Biogaz de Boboyo au Cameroun
Image Aix la Chapelle ("Aachen"), 24 mai 2016. Conscientes de l’enjeu majeur que constitue la raréfaction progressive mais évidente des sources d’énergie en Afrique en général et au Cameroun en particulier, les associations ident.africa e.V. et VKII e. V. se sont voulues suffisamment visionnaires pour se pencher dès à présent et de façon effective sur la vulgarisation et l’implantation de la source d’énergie alternative et écolo que constitue le biogaz.
La technologie du Biogaz est en effet un concept relativement nouveau sur les terres camerounaises. Pendant que l’Europe connaissait son Boom dans les années 2000, ce n’est que vers l’an 2008/2010 que ce procédé prend véritablement pied au Cameroun et ce, grâce au concours de l’entreprise néerlandaise SNV qui, en coopération avec les associations ident.africa e. V., le comité de développement de Boboyo (CODEBO) ainsi que le ZED (Zoo-Sciences, Education, Environment and Empowerement for Development, une structure biotechnique de la ville de Maroua), implémenta la construction des premiers biodigesteurs dans la région de l’Extrême-Nord du pays, ainsi que la formation in situ d’un nombre non-négligeable de biotechniciens. À cette contribution plus ou moins nordique, s’ajoute l’initiative d’HYSACAM, entreprise de gestion d’ordures au Cameroun, qui a actuellement en sa possession deux biodigesteurs principaux, l’un dans la ville de Yaoundé et l’autre à Douala.

Toutefois, malgré l’utilité démontrée de cette néo-technologie, il faut noter que son expansion ne connu depuis lors de réel succès que dans cette même région du grand Nord du pays, succès qui s’expliquerait par les sérieux problèmes d’approvisionnement énergétique que subit la région, surtout en ce qui concerne le bois de cuisine. Par le passé, la VKII e. V., via son groupe Energy, avait certes déjà élaboré des premiers concepts théoriques d’une centrale de biogaz pour le Cameroun. Mais c’est surtout en 2015 que, fort des efforts déjà fournis sur le terrain par l’efficace duo « ident.africa e. V. – CODEBO », la VKII e. V. s’est dans le cadre de son « Projet Biogaz Cameroun» rapprochée de ces deux associations pilotes, pour un impact coopératif encore plus efficace et plus puissant. C’est dans cette optique que du 10 mars au 21 avril 2016, un projet de construction et de test d’un nouveau type de biodigesteur s’est déroulé au sein de la toute nouvelle école maternelle du canton de Boboyo.

Ce projet, quasi-essentiellement financé par la société IBM et implémenté par les ressource humaine de CODEBO, ident.africa e. V. et VKII e. V., a eu la particularité de voir la mise sur pied d’un fermenteur produisant son biogaz non plus uniquement à base de bouses de bovins comme ce fut le cas jusqu’ici dans la région, mais aussi grâce à l’inclusion d’excréments humains ; ces derniers provenant directement des latrines de l’établissement, lesquelles ont vu leur deux conduits d’évacuation déviés pour alimenter en permanence et en temps réel le-dit biodigesteur. Le biogaz ainsi produit et accumulé dans le dôme du fermenteur, sera directement transféré via des conduits appropriés, non seulement vers les brûleurs de la cuisine de la cantine de l’établissement, mais aussi vers un générateur électrique adapté. Le but visé ici est, à court terme, d’émanciper la cantine de l’école à plus de 70% du besoin en bois de cuisine, et à moyen terme, de produire de l’énergie électrique pour électrifier l’école.
Le déroulement du projet en soi, s’est fait sans encombres majeures, si ce n’est la difficulté que les travailleurs eurent à creuser les à peu près 25  de la fosse du biodigesteur ; ceci dû à l’extrême dureté du sol en cette période-là de l’année. Le projet a par ailleurs été facilité non seulement par l’aisance à mobiliser la main d’œuvre nécessaire au sein du canton, mais aussi par la grande expertise dont fit preuve le biotechnicien en chef en charge de la construction et par sa bonne maitrise des matériaux et procédés locaux de construction.

Ce projet, en soi pilote, s’inscrit en première ligne d’un plus vaste projet de production de biogaz qui devrait voir le jour à l’échéance 2017/2018 dans l’une des capitales du pays.

Par Hermann Kana, pour VKII e.V.
Responsable régional VKII-West(NRW) et membre du groupe VKII-Energy
 
VKII Sponsors
VKII Partners
Become a member
Services for members
Membership form
VKII Bank Account
Einzugermaechtigung Form
Foerdermitglied
Search a Job
Statistics
Members: 42
News: 1620
Web Links: 5
Visitors: 5097415
VKII on Facebook