header.jpg
Home
L'aïeul de Pouchkine était noir !
 
 
Quel est le point commun entre l'ambassadeur de Russie à Paris, le sultan de Logone Birni, au Cameroun, et la petite ville de La Fère, dans l'Aisne ? Pouchkine, le grand poète russe (1799-1837) dont l'arrière-grand-père était noir.
En présence de cette noble assemblée - et de la presse internationale ! -, une plaque a été déposée le 23 octobre à la mémoire d'Abraham Hanibal (1696-1781), général en chef de l'armée russe, brillant élève de l'école d'artillerie de La Fère et natif de la ville de Logone, près du lac Tchad, dans le nord de l'actuel Cameroun. Il ne s'agit pas là d'un scoop. Mais, si l'on sait qu'Alexandre Dumas était un quarteron, on ignore encore bien souvent que Pouchkine eut un bisaïeul africain. Écoutons son biographe, Dieudonné Gnammankou, historien et slavisant béninois : "Je me souviens de ma première signature au Salon du livre. "Quelle idée d'avoir inventé un aïeul noir à Pouchkine !" me dit un visiteur. Auquel je racontai alors toute l'histoire, vraie. Et qui se passionna pour elle."

Le destin d'Abraham Petrovitch Hanibal est un véritable roman, historique. Victime de la traite ottomane, l'enfant noir arrive à Constantinople à l'âge de 7 ans, à la cour du sultan Ahmed III, où il est converti à l'islam et rebaptisé Ibrahim. Un an plus tard, il est vendu aux Russes et se retrouve à Moscou en 1704, avec deux autres petits Africains. à la cour du tsar, il est remarqué par Pierre Ier, qui l'affranchit, le fait baptiser (sous le nom d'Abraham Petrovitch), l'adopte, en fait son filleul, le traite comme ses propres enfants, lui offre les meilleures études en France, dont trois années à l'école d'artillerie de La Fère (1720-1723), tout juste inaugurée pour former les officiers du génie. Abraham en sortira capitaine de l'armée française - et "ingénieur du roi". Surnommé "le Vauban russe", Hanibal, qui est à la fois polyglotte, traducteur, mathématicien, auteur de savants traités mais encore importateur de la pomme de terre en Russie, deviendra le 4e personnage de l'Empire russe sur le plan protocolaire. Il s'éteint à l'âge de 85 ans dans son domaine proche de Saint-Pétersbourg.

Ascendance camerounaise

Sa petite-fille, Nadejda Ossipovna Hanibal, dite "la Belle Kreolka", épouse Sergueï Lvovitch Pouchkine, union d'où naîtra Alexandre Pouchkine... Le poète, qui se traitait lui-même de "vilain descendant de nègre", retrace, dans un roman inachevé intitulé Le nègre de Pierre le Grand, le destin de son ancêtre, dont il espérait un jour écrire la biographie. Il faudra attendre celle de Dieudonné Gnammankou pour en savoir davantage sur l'ascendance africaine de l'inventeur de la littérature russe moderne. Au XIXe siècle, en Russie, on lui préférait en effet un ancêtre moins "nègre", plus métissé, et l'on inventa à ces fins racistes un Hanibal éthiopien... Mais les recherches du jeune Gnammankou béninois dévoilent l'origine camerounaise du général dans un article publié en 1995 et que la presse russe s'arrache ! Un an plus tard, sa biographie, " L'aïeul noir de Pouchkine ", parue aux éditions Présence africaine , fait aussitôt l'objet d'une traduction. Un documentaire suit, tourné en Russie, et tout s'enchaîne jusqu'à un projet en cours de long-métrage par Gérard Corbiau....Lire la suite sur www.lepoint.fr
 
VKII Sponsors
VKII Partners
Become a member
Services for members
Membership form
VKII Bank Account
Einzugermaechtigung Form
Foerdermitglied
Search a Job
Statistics
Members: 42
News: 1609
Web Links: 5
Visitors: 4933522
VKII on Facebook