Home arrow FAQs arrow Gestion des associations de la diaspora: Les diplômes seuls ne construisent pas une société!
Gestion des associations de la diaspora: Les diplômes seuls ne construisent pas une société!
Comment comprendre ceux qui critiquent à longueur de journée le caractère Mathusalem de nos dirigeants et refusent cependant à leur tour de céder paisiblement la place lorsque le temps de tirer la révérence est arrivé? Comment s´inscrire en faux contre la dictature, la pensée unique et refuser toute critique au sein de sa propre structure?
Des associations enfermées dans un statu quo et celles qui n´existent plus que sur papier révèlent un problème profond de mobilisation, de gestion et de projet commun. Au fait, qu´est ce qui réunit les Camerounais? Les intérêts individuels, communs ou plutôt le simple souci de donner un sens à l´existence au moyen du volontariat?

Il n´est pas rare qu´une association ayant pour objectif la réalisation des projets au pays finit par fermer ses portes à cause du manque d´entente sur l´endroit de la première pierre; chacun voulant que le projet soit réalisé dans son village: Question d´égoïsme ou de "positionnement" (selon ce jargon qui s´ajuste bien aux "grandes ambitions")? Certains experts pointent un doigt accusateur sur les associations dites "ethniques" ou régionales qui affaibliraient celles d´ordre national et par conséquent porteraient préjudice au sentiment d´appartenance nationale. Or ces associations peuvent constituer une richesse, à condition qu´elles ne soient pas fondées sur le repli identitaire et sur l´exclusion des autres. Pour être clair, chaque camerounais devrait/doit avoir la possibilité d´être membre d´une association de son choix, -qu´elle soit nationale ou régionale- cela pouvant l´aider à mieux connaître les cultures et langues de son pays et à déconstruire les préjugés non fondés. Bref la «Diversité dans l´Unité»!

Si on pose la question du bagage intellectuel de la diaspora camerounaise comme l´à souligné un internaute (SOLDAT Connu) en réponse à l´article de Hugues SEUMO du 22 janvier, force est de constater que la communauté camerounaise regorge le potentiel qu´il faut pour une réussite par excellence des projets collectifs. Le répertoire des associations camerounaises de la diaspora conçu par Tangang Meli LOUMGAM témoigne d´une diversité et d´une pluralité notoires, lesquelles permettent à tout un chacun de s´allier à une cause de son choix mais malheureusement peuvent aboutir à ce qu´il appelle «l´émiettement des efforts, la poursuite des objectifs qui se contredisent et par conséquent se neutralisent» (Meli LOUMGAM, dans: Africa & Science).

Considérant l´hétérogénéité d´une association comme étant une entrave, on constate cependant que même les organisations regroupant les personnes avec un même profil ou une même culture professionnelle ne sont point épargnées des difficultés de gestion et du recrutement des nouveaux membres. Alors, nous focalisons ici notre attention sur les problèmes de mentalité, de gestion, des intrigues et des rapports interindividuels au sein du groupe. Ce qui gangrène beaucoup d´associations camerounaises de la diaspora est le culte du diplôme et l´exclusion de ceux qu´on estime être moins formés. C´est ainsi que les compatriotes ayant migré pour un projet autre que les études se sentent souvent frustrés au sein des associations et finissent pas se retirer, sans tambour ni trompette. Même si le diplôme atteste la compétence et certifie la maîtrise d´un domaine (car comment imaginer un médecin sans diplôme ou un chauffeur sans permis de conduire?), la construction d´une société ne saurait se reposer seulement sur les diplômes.

Lors des réunions, certains membres jouent la carte de la loi d´aînesse, sans prêter une oreille attentive aux arguments des plus jeunes. D´autres se réfèrent à leurs diplômes lorsqu´ils sont à court d´idées, faisant ainsi fi de la logique des arguments et des règles fondamentales du dialogue. Ils balayent du revers de la main les propositions des autres, brandissant le diplôme comme... Lire la suite et l´intégralité de l´article sur camer.be
 
VKII Sponsors
VKII Partners
Become a member
Services for members
Membership form
VKII Bank Account
Einzugermaechtigung Form
Foerdermitglied
Search a Job
Statistics
Members: 42
News: 1620
Web Links: 5
Visitors: 5093599
VKII on Facebook