Home arrow FAQs arrow Voyance et rationalité scientifique peuvent-elles faire chemin ensemble?
Voyance et rationalité scientifique peuvent-elles faire chemin ensemble?
Peut-on consulter un médium tout en demeurant un homme de science? Le voyant, peut-il apporter une quelconque contribution au progrès de la science? Un chercheur en Mathématiques a bien voulu se pencher sur le sujet. Il nous livre son point de vue dans les lignes qui suivent.
Plaidoyer pour la voyance

Le quotidien de l’homme ressemble à un continuum de difficultés que ce dernier doit tout le temps essayer de vaincre du mieux qu’il peut, afin d’assurer sa survie sur le plan terrestre. Même si d’habitude beaucoup de ces problèmes humains relèvent du visible c’est – à – dire du rationnel, il faut reconnaître, par ailleurs, que bien d’autres ont surtout des sources mystiques, c’est – à – dire proviennent de causes souvent surnaturelles.

Et, face à cette dernière catégorie, l’humain qui n’a souvent plus le choix, recourt obligatoirement à une force spirituelle qui va essayer de décoder ou de résoudre les mystères en sa présence. Cette autorité d’allure généralement peu ordinaire, est souvent désignée sous diverses appellations telles que Prophète, homme de Dieu, voyant, marabout, mage, médium, prêtre exorciste, etc. Toujours est-il que cette autorité est sollicitée pour sa maitrise de l’invisible, sous un angle ou l’autre.

          A l’observance des comportements des humains face aux problèmes surnaturels, il est perceptible que le choix d’une autorité spirituelle de secours dépend des appartenances religieuses et des influences sociales environnantes, qu’elles soient bienveillantes ou malveillantes. Si les adeptes de religions dites révélées, par exemple, s’en remettent à des prophètes et autres hiérarchies spirituelles (Prêtres exorcistes, Saints, Anges, Archange, etc.), l’Animiste, lui, procède par la consultation d’un devin, pour communiquer avec les Ancêtres et Dieu. Autrement dit, l’Animiste a recourt à la voyance d’un individu supposé inspiré par Dieu.

          Étant donné que l’animisme (liée à la médiumnité) se trouve être la religion fondamentale de nombreux peuples sur la terre, cela constitue une motivation suffisante pour analyser le phénomène de la voyance dans notre société moderne actuelle. En fait, que penser de la perception qu’ont les modernes et modernistes vis-à-vis de la pratique de la médiumnité?

 

LE REGARD MODERNE

          La capacité de voir au-delà de la vue ordinaire, à savoir prédire par exemple le futur, est une faculté qui par les temps actuels fait en général l’objet de contestations quant à son existence ou son acquisition, que ce soit dans les milieux intellectuels, religieux ou scientifiques, etc. Les convictions qui y sont bien communément partagées sur la question ont globalement une appréhension négative, voire orgueilleuse ou méprisante. Pendant que certains vont soutenir l’inutilité et l’infériorité de la voyance devant la puissance spirituelle de leur prophète, d’autres encore brandiront la transcendance de la science rationnelle qui expliquerait tout, sans oublier ceux qui tranchent radicalement que les voyants sont tous des menteurs, pour ne citer que ces catégories là.

          En réalité, que penser de tout cela? A analyser objectivement le phénomène de la voyance dans sa pratique au quotidien, un constat qui s’en dégage c’est que ce corps de métier est victime de trop de préjugés défavorables. La voyance, loin d’être toujours une acquisition démoniaque comme beaucoup le déclarent au quotidien même, en s’appuyant parfois sur des textes dits sacrés, est une faculté spirituelle que l’individu peut posséder naturellement et positivement. Et comment?

DES ARGUMENTS FAVORABLES


Dans un premier temps, qui n’a jamais fait, dans sa vie, l’expérience de penser ou de parler spontanément de quelqu’un et de voir arriver l’intéressé quelques minutes plus tard ? Le mécanisme de la prémonition en fait. Vivre ce genre de situation est en réalité, faire une voyance inconsciente, c’est « voir » sans l’avoir voulu, le futur proche. En fait, c’est capter d’avance l’arrivée de celui-ci. C’est dire que la prédisposition à la voyance serait inhérente à tout individu, même à l’état latent. Par conséquent, comment ne pas admettre alors qu’une telle prédisposition soit plus développée chez certains humains qui deviennent donc de ce fait des voyants ? Y a t-il nécessairement du satanique quelque part dans cet acquis plutôt bien naturel? Visiblement, non.

D’un autre côté, la voyance saine peut s’apprécier par le canal des rêves. En fait, beaucoup de personnes, et les femmes surtout, ont la capacité de voir en rêve des évènements à venir. Elles sont nombreuses autour de nous, qui en font l’expérience tous les jours, et qui dans certaines conditions savent que leur « vision » se réalisera à coup sûr. Rien de sorcier à cela n’est-ce pas? Voilà un autre état de fait qui autrement, traduit encore que la voyance peut être innée en l’Homme, et donc sans induction extérieure à l’être.

En troisième lieu, il est au quotidien, de nombreux conflits familiaux ou entre personnes quelconques, qui sont résolus en fin de compte grâce à la voyance. C’est le cas aussi avec les diverses difficultés que l’homme peut rencontrer au quotidien (problèmes professionnelles, sanitaires, affectifs, etc.).  Ces situations bien courantes, souvent inconnues des détracteurs de la voyance, ne sont pas simplement écrites, en raison du réflexe de l’oralité africaine prévalente. Des gens finissent donc par croire à tort, que ce qui n’est pas écrit n’existe pas. Par conséquent, une tâche importante qui incombe à l’Africain consisterait à publier des récits et anecdotes vraies qui relatent l’impact positif de la voyance sur son quotidien, afin de décider ceux qui hésiterait encore à utiliser les vertus de l’art divinatoire.

 De plus, l’on rencontre au quotidien des problèmes relevant du spirituel, que l’on ne parvient pas à résoudre par la prière ou le nom de JÉSUS, mais qui à la fin ne trouvent leurs solutions que lorsque l’individu (le malade) recourt à ses racines ancestrales, où intervient naturellement la voyance. Ainsi, la voyance est d’une utilité incontestable dans notre société, et tant pis pour les moderno-scientistes toujours prêts à nier des évidences, où à se réfugier dans un vain scepticisme de galanterie intellectuelle.

Il est des personnes qui tout naturellement consultent des voyants dans leur quotidien, soit avant un voyage ou une rencontre importante ou suspecte, soit avant un investissement sérieux, sans que pour autant ils en deviennent satanistes. Et de plus, leurs prières n’ont jamais cessé d’être exaucées par Dieu, chaque fois que... Lire la suite et l´intégralité de l´article sur africa-and-science.com
 
VKII Sponsors
VKII Partners
Become a member
Services for members
Membership form
VKII Bank Account
Einzugermaechtigung Form
Foerdermitglied
Search a Job
Statistics
Members: 42
News: 1620
Web Links: 5
Visitors: 5093598
VKII on Facebook